Je suis vendeuse - Première partie

Je suis vendeuse - Première partie

J’arrive au bureau vers 8 h 15 ce matin, mon café à la main. Il faut dire que tout bon vendeur a un abonnement au Tim Horton du coin. Les deux yeux dans le même trou, je souhaite bon matin aux collaborateurs. Nous avons eu une longue soirée hier alors plusieurs de mes collègues sont tout autant fatigués que moi, mais comme notre travail nous passionne, c’est avec un sourire aux lèvres que nous débutons notre journée. 

 

Les matins s’entament pratiquement tous de la même façon. Nous prenons notre déjeuner ensemble et nous discutons de notre horaire de la journée. Plusieurs de mes collègues terminent à 17 h  aujourd’hui, mais quelques-uns d’entre nous quitteront le bureau seulement à 21 h. Tous les représentants des ventes ont des horaires différents, mais chacun doit faire un 9 h à 21 h durant sa semaine. Aujourd’hui, c’est mon tour. J'appréhende cette journée avec un peu d’angoisse, car je sais qu’elle sera particulièrement occupée. Néanmoins, mes collègues, devenus amis, sont toujours là pour me donner un coup de main lorsqu’ils voient que je suis débordée. Nous sommes une belle grande famille et chaque membre de celle-ci aide ses collègues comme des frères et des sœurs.

 

9 h 30 – La réceptionniste m’appelle sur mon sans-fil pour m’aviser qu’un client est arrivé et que c’est à mon tour de répondre. J’arrête ce que je fais et j’accours à l’avant pour accueillir une charmante petite famille qui vient visiter la concession. Je les invite à me suivre dans l’entrepôt et passe un bon moment avec eux. Nous regardons les VUS, car avec l’arrivée de leur petit dernier leur véhicule compact ne fait plus leur affaire. Après avoir passé près de deux heures avec eux, en attendant le résultat de l’évaluation de leur véhicule d’échange, à regarder presque toutes les voitures que nous avons en inventaire, ils ont décidé d’y aller avec un Ford Escape 2015. Je suis très contente de leur choix, car c’est un très bon véhicule et je suis convaincue qu’ils seront confortables et en sécurité avec celui-ci. Pendant que le couple rencontre la directrice financière, je m’occupe des enfants. Je leur fais faire des tours avec nos minivoitures dans l’entrepôt, on mange du popcorn ensemble et on boit un bon jus de fruits offerts gracieusement par la concession. Une trentaine de minutes plus tard, le couple termine avec la directrice financière et quitte avec leurs enfants. Ils reviendront ce soir prendre possession de leur nouveau VUS. Alors je cours chercher le véhicule pour l’emmener à l’arrière-cour pour que nos experts de  notre Centre de service d’entretien mécanique et d’esthétique aient le temps de le préparer à temps pour la livraison. 

 

13 h – Mon lunch est dans le micro-onde, je meurs de faim. Au moment même où je viens pour m’asseoir pour manger, mon téléphone sonne, c’est à nouveau mon tour de répondre et je dois me présenter à la réception. Je sors donc mon dîner du micro-onde et le remets au réfrigérateur… ce sera pour plus tard. Je me prends un café à la place. En arrivant à la réception, je me présente à la jeune femme qui m’attendait. C’est sa première auto et elle est venue nous rendre visite pour comprendre le fonctionnement lors d’un achat d’une voiture. Je prends le temps nécessaire pour lui expliquer comment cela fonctionne et la conseille pour qu’elle puisse faire un choix éclairé.

 

Après avoir passé près d’une heure avec elle, la jeune femme décide finalement d’acheter une petite Nissan Micra 2014 qui sera parfaite pour elle, car elle travaille en ville et fait beaucoup de kilométrages. Facile à stationner et économique au niveau de l’essence, c’est un excellent choix. Elle aimerait partir avec son véhicule tout de suite… aucun problème! Pendant qu’elle rencontrera ma collègue au financement, j’aurai le temps d’aller porter son véhicule à l’arrière-cour pour que les départements concernés puissent avoir le temps de préparer son véhicule pendant qu’elle signe les documents officiels pour l’obtention de son véhicule. 

 

15 h 30 – Mon téléphone sonne, je dois aller en réunion. Je monte à la salle de conférence située au deuxième étage du concessionnaire pour une rencontre avec les directeurs des ventes. Je suis un peu pressée, car ma cliente est prête à partir et que la petite famille de ce matin revient à 17 h pour récupérer leur nouveau véhicule, je dois donc aller m’assurer que leur véhicule sera prêt. La réunion vient à peine de commencer que mon téléphone sonne, M. Tremblay, mon client d’hier, est à la réception et veut me voir. Je m’excuse auprès de mes collègues de devoir quitter la réunion et descends rejoindre mon client. Il veut regarder quelques autos qu’il avait vues hier, car il n’est toujours pas certain de laquelle il va choisir.

 

16 h – La famille de ce matin est arrivée plus tôt que prévu… mais ça va! Je me dirige rapidement à l’esthétique pour vérifier si leur auto est prête et on m’avise qu’elle ne l’est pas. Alors, je demande à la famille de patienter un petit peu et que je viendrai les avertir dès que leur auto sera prête. Je sprint pour aller rejoindre mon autre client dans l’entrepôt et terminons notre rencontre ensemble. Il reviendra me voir demain, car il veut prendre le temps d’y réfléchir. Je me prépare un autre café, car je commence à bâiller… Oufff! c’est mon troisième aujourd’hui.

 

16 h 30 – La Micra de ma cliente est prête. Je cours la chercher à la réception pour l’amener vers sa voiture. Je prends le temps de lui expliquer les différentes options qu’offrent sa nouvelle auto. Je mets de l’essence dans la Nissan et pose sa nouvelle plaque. Elle quitte la bâtisse. Elle est heureuse, je le suis aussi pour elle. J’ai un message dans ma boîte vocale, c’est M. Tremblay qui veut que je le rappelle. Je suis occupée, je vais le rappeler tantôt. 

 

17 h 30 – Le Ford Escape de la famille est prêt. Je fais la même chose en prenant le temps de leur expliquer les fonctionnalités de leur véhicule, je mets de l’essence, je pose la plaque et hop!... ils quittent la concession.

 

18 h – J’ai faim! Je me rends compte que je n’ai toujours pas mangé. Je fais chauffer mon lunch pour une deuxième fois et comme je m'assoie pour le dévorer quand soudain, vous le devinerez sûrement, dring! Je dois faire la livraison d’une voiture d’un client pour mon collègue qui est en congé aujourd’hui. Je remets mon lunch dans le réfrigérateur et me dirige vers la réception quand un client m’intercepte dans l’entrepôt. Il a des questions sur un véhicule. Je le présente à un de mes collègues, car des clients m’attendent à la réception et je dois leur montrer leur nouveau véhicule. Je me présente, je leur fais voir leur véhicule, je mets de l’essence, j’installe leur plaque et ils quittent le concessionnaire. Ils étaient gentils… ça fait du bien! Par contre, la journée est longue! 

 

19 h 30 – Je réussis enfin à manger mon dîner et à prendre une petite pause-café. Ensuite, mes collègues et moi devons placer quelques véhicules dans l’entrepôt. Nous devons les aligner pour que ce soit plus facile de circuler à travers ceux-ci lorsque nous sommes accompagnés de clients. 

 

20 h 30 – Nous devons rentrer les véhicules que nous avons sortis à l'extérieur ce matin pour les placer devant le concessionnaire. Ils sont gelés. Nous enlevons la neige et nous les rentrons un par un dans l’entrepôt. 

 

21 h – Je quitte le boulot, je suis épuisée, mais satisfaite. J’ai eu une belle et bonne journée… en route vers la maison! Pour l’instant, je ne pense qu’à une chose… dormir! J

 

COLLABORATRICE : Marie-Ève Faucher